À la pointe de la protection de l’environnement

L’Allemagne est à la pointe des technologies environnementales du changement climatique, du recyclage et de la gestion des déchets et du traitement de l’eau. Les produits respectueux de l’environnement devraient représenter 19 pour cent du PIB pour 2025.

En 2016, les produits allemands de protection de l’environnement ont bénéficié d’une part du commerce mondial de 14 pour cent. Les produits respectueux de l’environnement ont également représenté 15 pour cent du PIB allemand la même année.

Chiffre d’affaires des biens et services de protection de l’environnement par secteur 2016
En 2016, les marchés allemands de la gestion des déchets et du recyclage ont totalisé environ 20 milliards d’euros, soit 16 pour cent du volume du marché mondial. Selon BMU/Roland Berger, l’industrie allemande de l’économie circulaire devrait croître de plus de 5 pour cent par an d’ici 2025.
Volume du marché de l’économie circulaire allemande (en milliards d’euros)

977 millions d’euros

L’Allemagne est le premier exportateur européen de technologies de l’eau et des eaux usées: le volume des exportations allemandes a atteint 977 millions d’euros en 2016.

100 milliards d’euros

en investissements depuis 1990 a créé le plus grand marché européen de la gestion durable de l’eau, le secteur privé étant l’un des principaux bénéficiaires des investissements.

12 pour cent

Le marché allemand de l’eau devrait croître de plus de 12 pour cent par an jusqu’en 2025.
L’Allemagne est le leader européen de la gestion durable de l’eau: le marché allemand est le plus important, avec un volume de 28 milliards d’euros et 11 pour cent du volume du marché mondial.
En savoir plus sur GTAI.com

Une réglementation environnementale progressive stimule l’innovation

Le cadre juridique de l’économie circulaire, la loi allemande sur la gestion des déchets (KrWG), donne toujours la priorité à l’option/technologie la plus respectueuse de l’environnement pour le traitement des déchets, ouvrant ainsi un espace aux entreprises étrangères offrant des solutions innovantes de recyclage.  

En savoir plus sur umweltbundesamt.de

Parmi les causes de l’augmentation constante des déchets d’emballage en Allemagne, citons notamment la tendance croissante à la restauration à l’extérieur et l’essor de la vente par correspondance et du commerce électronique. La loi allemande sur les emballages, récemment adoptée, exige des taux de recyclage plus élevés pour les emballages, ce qui renforce le besoin de technologies de recyclage nouvelles et améliorées.

 

Taux minimaux de récupération à partir de 2022:

38 pour cent des boues d’épuration en Allemagne ont été utilisées dans l’agriculture et l’aménagement paysager en 2015. L’utilisation des boues d’épuration à des fins de fertilisation doit être interdite et le phosphore et les autres nutriments doivent être récupérés. Aucune technologie de valorisation spécifique n’ayant été définie, cela permettra à de nouveaux acteurs du marché fournissant des procédures de valorisation innovantes d’entrer avec succès sur le marché.

 

Soutien gouvernemental en faveur de la collaboration

Le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) soutient le programme « Recherche pour le développement durable » ou programme FONA de réseaux de collaboration pour une R&D durable. Le troisième renouvellement du programme a prévu un financement de 2 milliards d’euros pour les années 2015 à 2020. 

Le BMBF soutient le développement de technologies de gestion durable de l’eau par le biais du programme de financement « Sustainable Water Management » (NaWaM), qui fait partie du FONA. Dans le cadre de projets de collaboration avec des partenaires de l’industrie, le BMBF demande et soutient en particulier les petites et moyennes entreprises afin de développer le rôle de l’Allemagne en tant que leader mondial dans ce secteur.

En savoir plus sur fona.de

En Allemagne, la recherche est verte.

Recherche en technologie environnementale en Allemagne

120 000 projets de recherche

L’Allemagne compte plus de 120 000 projets de recherche sur les technologies environnementales dans des domaines comme l’eau, l’énergie et la biodiversité, parmi tant d’autres.

BMBF's "KMU-innovativ"

Cette initiative soutient la recherche des PME dans l’efficacité des ressources et du changement climatique. Depuis son lancement en 2007, 1 500 projets ont reçu un milliard d'euros. 2 500 PME ont participé à ces projets de recherche.

100 millions d’euros

À ce jour, le ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) a investi près de 100 millions d’euros dans la recherche sur la durabilité.

10 000 institutions

Ces projets sont conduits dans plus de 10 000 institutions en Allemagne.

Une longue tradition en matière d’écotechnologies, une politique environnementale pionnière et un cadre juridique favorable ont contribué à faire de l’Allemagne un acteur majeur de l’économie verte. Cependant, les nouveaux défis environnementaux créent continuellement le besoin d’innovation et offrent aux entreprises internationales des occasions de prospérer sur l’un des marchés les plus avancés des technologies environnementales au monde. Contactez-nous pour en savoir plus.